Le Mag

Dov Zerah, nouveau Directeur général de l’AFD

Publié par Objectif Développement , le


Dov Zerah a été nommé Directeur général de
l’Agence Française de Développement (AFD)
par le Conseil des ministres du 2 juin 2010.


Son parcours

Dov zerah.JPGDov Zerah connaît bien l’AFD car il a été, en 1993, Directeur délégué de la Caisse Française de Développement (CFD) – aujourd’hui devenue AFD. Mr Zerah eut également l’occasion, entre 1989 et 1991, de travailler en lien étroit avec la CFD en tant que Chef du bureau de la Zone franc, Afrique sub-saharienne et Océan Indien à la direction du Trésor.

Directeur de cabinet du ministre de la Coopération, Michel Roussin, en 1993, Dov Zerah a été président de la Compagnie française pour le développement des fibres textiles – devenue ensuite DAGRIS (Développement des agro-industries du Sud) – ainsi que Président de la Compagnie Cotonnière (COPACO).

En 2002, Mr Zerah rejoint la direction des Monnaies et Médailles, au ministère de l’Économie avant de devenir Conseiller maître à la cour des Comptes.

Enarque et auteur de plusieurs livres sur le thème de la monnaie et du système financier français, Dov Zerah a écrit une trentaine d’articles sur l’économie et l’évolution de la société française.

 

Sa vision pour l’Afrique

Dov Zerah fait du développement agricole une priorité pour l’Afrique* pour impulser son développement économique.

« Le développement agricole est nécessaire au développement économique d’un pays. Il permet de stabiliser les populations rurales, et donc de favoriser le développement rural. Il ralentit l’exode rural, et diminue la pression sur les villes. Il endigue  l’avancée du désert, et constitue un élément essentiel de défense de l’environnement. »

Dans le cadre du Fonds d’Investissement pour l’Agriculture en direction  de l’Afrique (FIAA), la lutte contre l’insécurité alimentaire s’inscrit comme secteur prioritaire : « La sécurité alimentaire sera l’un des principaux sujets des trente ans à venir. L’Afrique a les capacités d’être autosuffisante, et il paraît opportun de l’accompagner dans la réalisation d’un tel objectif. »

*L’Afrique Subsaharienne représente 39% des engagements de l’AFD en 2009 (en progression de 61% par rapport à 2008) Source : Plan d’Affaires 2010-2011 de l’AFD


Son point de vue sur l’activité de l’AFD dans l’Outre-mer

Dov Zerah affirme son attachement aux interventions de l’AFD dans l’Outre-mer en mettant l’accent sur la progression de 20% des activités par rapport à 2008 dans le secteur privé. Selon lui, il est essentiel de renforcer l’action en faveur du secteur privé et des collectivités territoriales.


Pour en savoir plus

Classé dans : L' AFD L'histoire de l'AFD
Mots-clefs :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*