Le Mag

Les projets de l’AFD dans les Territoires Palestiniens : témoignage d’Hervé Conan

Publié par Objectif Développement , le

L’automne 2010 marque la dixième année d’intervention de l’Agence Française de Développement (AFD) dans les Territoires palestiniens. A cette occasion, Dov Zerah, Directeur général de l’AFD, s’y est rendu pour signer de nouvelles conventions de prêt. Contribuant à l’établissement d’un Etat palestinien viable, l’AFD a financé des projets dans les secteurs de l’eau et de l’assainissement, de l’appui au développement municipal et local et au secteur privé, de l’énergie et de la santé. Témoignage d’Hervé Conan, Directeur de l’Agence à Jérusalem.

L’eau, un facteur de conflit

L’eau et l’assainissement représente le secteur principal d’intervention de l’AFD dans les Territoires palestiniens. Le financement de l’AFD s’y élève à 43% du total de ses engagements.

CONAN_Herve.jpgHervé Conan détaille l’action de l’AFD dans le secteur  de l’eau et l’assainissement : « L’AFD est fortement  impliquée sur le secteur de l’eau qui est notre premier secteur d’intervention avec près de 50% de nos engagements :

  • production d’eau avec la réalisation de nouveaux forages et l’équipement de forages existants,
  • alimentation en eau avec la réalisation de réseaux d’adduction et de distribution d’eau,
  • épuration des eaux usées,
  • appui à la réforme sectorielle.

« L’eau est au centre des négociations entre Palestiniens et Israéliens. Les projets de nouveaux forages et de stations d’épuration doivent recevoir l’aval du Joint Water Committee (JWC) mis en place dans le cadre des accords d’Oslo, c’est-à-dire de fait l’aval du Gouvernement israélien. Si le projet est en zone C, il devra par ailleurs recevoir l’accord de l’ensemble des ministères concernés par la construction envisagée, ce qui relève d’un véritable « parcours du combattant ».

Lors de sa visite dans les Territoires palestiniens, en octobre 2010, Dov Zerah a signé une subvention de 4 millions d’euros avec l’Autorité palestinienne pour compléter le financement de la construction d’une station d’épuration dans le nord de la bande de Gaza (initiée en 2006 et dont l’AFD est le premier financeur avec 16 millions d’euros , projet de 40 MUSD). Cette infrastructure, dont la fin des travaux est programmée fin 2012, traitera les eaux usées de 250 000 personnes.

Le soutien au développement municipal et local et l’appui au secteur privé

TAP - Ramallah.JPGL’AFD intervient également dans les secteurs du développement municipal et local, l’appui au secteur privé ainsi que la santé. L’objectif des projets de développement municipal et des infrastructures urbaines est de renforcer les capacités de gestion financière et technique des municipalités. Ces projets soutiennent également la réforme. Le Directeur de l’agence de Jérusalem en explique les impacts :

« Nos actions menées dans le cadre de l’appui au secteur du développement municipal et local se sont focalisées sur des activités permettant un impact direct auprès des populations locales visées : amélioration des infrastructures de base dans des quartiers ciblés de la  ville de Gaza, électrification de villages situés en zone C dans le nord de Cisjordanie ; projets communautaires dans des villages affectés par le mur de séparation, projets à haute intensité de main d’œuvre menés par des ONG locales pour doter les communautés bénéficiaires d’infrastructures d’accueil, en particulier pour les jeunes (crèches, centres socio-éducatifs, aire de jeux, zoo de Gaza, etc.) mais aussi en termes d’éducation (écoles) et de soins de santé primaires. »

© Crédit Photos : AFD

Le soutien au secteur privé traduit la volonté de mettre en œuvre l’ensemble de la palette d’outils financiers de l’AFD (prêt non souverain, PROPARCO, garanties ARIZ) pour favoriser le développement du tissu de PME.

Dans le domaine de la santé, les interventions se structurent autour du renforcement des infrastructures, des capacités du personnel du secteur de la santé mentale et de la réforme de la politique du médicament.

Des impacts visibles

Depuis 1999, les engagements de l’Agence ont permis, entre autres, de :

  • financer plus de 500 microprojets en Cisjordanie et Gaza
  • électrifier 28 villages
  • mettre en place plus de 1 100 micro-crédits à des femmes ou des coopératives agricoles
  • appuyer le plan d’investissement de 20 municipalités
  • installer 185 000 compteurs à pré-paiement pour l’amélioration des taux de recouvrement
  • améliorer les conditions d’éducation à 5 800 étudiants
  • construire 145 nouvelles salles de classes

TAP - Autour Jerusalem.JPG

 

« En 10 ans, l’AFD a financé plus de 500 micro-projets, a apporté l’électricité à 60 000 personnes, a construit plus de 50 km de routes  en zone urbaine, a créé plus d’un million de jours-homme de travail,  a amélioré les conditions scolaires à plus de 6 000 élèves, etc.

Depuis 3 ans l’AFD appuie des démarches structurantes en (i) co-finançant le Fonds de développement  municipal dont le mécanisme de mise en œuvre favorise les bonnes pratiques en termes de gestion, de transparence et d’implication des acteurs de la société civile , (ii) et en accompagnant la création d’un mécanisme palestinien de financement des ONG palestiniennes apportant des services dans les zones peu ou non couvertes par l’Autorité palestinienne (zone C, Gaza, Jérusalem-Est). »

 

© Crédit Photos : AFD

 

A l’occasion de la visite de Dov Zerah dans les Territoires Palestiniens, Hervé Conan témoigne du cadre d’intervention de l’AFD.

 

Pour aller plus loin :

Classé dans : L' AFD Méditerranée et Moyen-Orient Prévenir les crises Témoignages
Mots-clefs :,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Une réponse à "Les projets de l’AFD dans les Territoires Palestiniens : témoignage d’Hervé Conan"

  1. J’aimerais demander a Herve s’il pourrait nous aIder a faire de pareilles activités. En Haiti