Le Mag

Améliorer l’accès à la santé à Cabo Delgado

Publié par Objectif Développement , le

Contexte
Si le taux de croissance du Mozambique a conduit à une diminution de la pauvreté ces dernières années, l’accès aux services de santé reste insuffisant et inégal. Seulement la moitié de la population a accès à une structure de santé. La mortalité infantile s’élève à 154 pour mille et 68% des femmes sont analphabètes (contre 37% des hommes). Située dans le nord du pays, la région de Cabo Delgado a vu la plupart de ses infrastructures détruites durant la guerre civile. L’Agence Française de Développement (AFD), qui finance le ministère de la Santé dans le cadre d’une aide sectorielle, a lancé à Cabo Delgado un programme d’appui conjoint aux secteurs de la santé et de l’éducation.

Objectifs
L’objectif du concours octroyé par l’Agence est d’améliorer l’état de santé de la population dans la province de Cabo Delgado par un ensemble coordonné d’actions sur les services de santé et d’éducation.

Descriptif du projet
L’AFD soutient le programme sur deux volets :

Amélioration des services de santé de la province
- appui institutionnel à la direction de la santé ;
- amélioration de l’accès aux services de santé de base (construction de 6 nouveaux centres de santé) et de leur qualité (formation des personnels de santé et renforcement de la supervision) ;
- renforcement des hôpitaux de référence (réhabilitation et équipement de l’hôpital provincial et d’un hôpital de district ;
- renforcement de la mise en œuvre des programmes prioritaires (Sida, paludisme…) et des programmes de santé maternelle et infantile.

Alphabétisation pour la santé
Le programme appuie les programmes nationaux d’alphabétisation des adultes par la mise en œuvre des modules d’éducation pour la santé.

Impacts
D’ici 2009, le taux d’accouchements assistés dans la province devrait atteindre 50% (contre 34% en 2004). Le taux de mortalité maternelle devrait passer à 200 pour 100 000 naissances vivantes (contre 301en 2004).

Le programme permettra par ailleurs de former 68 alphabétiseurs aux modules de santé et d’augmenter la couverture sanitaire de 61 à 70%. 100% des enfants de moins de un an sont aujourd’hui vaccinés contre la rougeole (contre 91% en 2004).

Classé dans : 4. Oui à la réduction de la mortalité infantile


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*