Le Mag

La facilité internationale UNITAID

Publié par Objectif Développement , le

L’Initiative UNITAID

L’initiative UNITAID a été officiellement lancée en septembre 2006 par le Brésil, le Chili, la France, la Norvège et le Royaume-Uni. Elle est essentiellement financée par des contributions de solidarité sur les billets d’avion, toutefois certains pays ont choisi d’allouer des contributions financières pluriannuelles.

UNITAID est hébergée par l’OMS et finance des programmes durables d’accès aux produits de santé (traitements, tests diagnostic et outils de prévention) contre le VIH/Sida, le paludisme et la tuberculose. UNITAID se focalise dans la lutte contre les 3 grandes pandémies et bénéficie largement au continent africain dans la mesure où 85% au moins des financements sont dirigés vers les pays à faible revenus. UNITAID choisit ses projets selon une stratégie de niches en visant un impact sur le marché qui s’additionne à l’impact sur la santé publique. La mutualisation et la prévisibilité des ressources permettent ainsi à UNITAID de peser sur les prix, l’accessibilité, la qualité et la disponibilité des traitements.
A la fin de l’année 2010, UNITAID financent des traitements antirétroviraux à plusieurs centaines de milliers de patients dont des enfants (¾ des enfants sous traitement antirétroviral dans le monde le sont grâce à UNITAID). Cette prise en charge a été possible grâce à une baisse des prix des ARV directement liée à la stratégie de niches d’UNITAID. Par exemple, les ARV seconde ligne ont chuté de près de 88% depuis l’intervention d’UNITAID. Concernant le VIH/SIDA, d’autres actions apportent un soutien ciblé à la prévention de la transmission du sida de la mère à l’enfant, et à la pré-qualification de médicaments par l’OMS.

Concernant la tuberculose, UNITAID a financé depuis 2006 plus d’un million et demi de traitements. UNITAID cherche en particulier à contribuer à la baisse des prix des traitements encore très élevés et largement inaccessibles de tuberculose multi et ultra résistante. La contribution au programme de préqualification de l’OMS a permis l’émergence de nouveaux concurrents et de nouveaux médicaments génériques sur le marché.

Concernant le Paludisme, UNITAID a financé la distribution de 20 millions de moustiquaires imprégnées, contribue à la généralisation des traitements ACT recommandés par l’OMS (participation au programmes AMFm) et soutient les cultivateurs d’Artemisia, matière première pour la production d’ACT.
Enfin, le Conseil d’administration d’UNITAID a voté en juin 2010 un mécanisme particulièrement innovant de communauté de brevets (« patent pool »). Il doit faciliter la concession par les laboratoires, sur une base volontaire, des licences sur leurs brevets pour permettre la production de génériques et de nouvelles doses fixes combinés et rendre ainsi moins chers et plus accessibles de nouveaux médicaments. Ce système s’appliquera dans un premier temps aux traitements ARV, avant peut-être de s’élargir à d’autres types de traitements.

L’engagement français à UNITAID

La France, parmi les pays fondateurs, s’est toujours engagé fortement auprès UNITAID.

Ainsi, sur les 4 premières années d’existences (2006-2010), les contributions françaises provenant des revenus de taxe sur les billets ont représentées plus de 60% des ressources de l’organisation.

Fin 2010, et pour la première fois depuis la création d’UNITAID, la France s’est engagé financièrement sur une base pluriannuelle sur un minimum de 110 Millions d’Euros par an pour les trois prochaines années (2011- 2013).

Cette décision s’appuie sur la confirmation de la prévisibilité des recettes de la contribution sur les billets d’avion et démontre l’impact des financements innovants dans les politiques d’aide publique au développement.

La France a appelé à cette occasion l’ensemble des pays donateurs potentiels à mettre en place ce mécanisme de financement innovant afin de remporter de nouveaux succès dans la lutte contre le VIH/SIDA, le Paludisme et la Tuberculose.

Pour plus d’informations, visitez le site d’UNITAID
Sur le même thème : Lutte contre les médicaments et les produits médicaux falsifiés

Classé dans : 6. Oui à la lutte contre les maladies


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*