Le Mag

'Objectif zéro', 1er décembre 2011, journée mondiale de lutte contre le sida

Publié par Objectif Développement , le

La Journée mondiale de lutte contre le sida est organisée chaque année le 1er décembre dans le monde entier. Elle est l’occasion de mieux faire connaître le VIH/sida, de sensibiliser aux enjeux de la lutte contre cette maladie, de commémorer ceux qui sont décédés, de se mobiliser face à la pandémie, de promouvoir la prévention, le traitement et la prise en charge, et de célébrer les progrès réalisés tels que l’accès accru aux traitements.

« Zéro nouvelle infection au VIH – Zéro discrimination – Zéro décès dû au sida »

« Objectif Zéro », c’est le thème de la Journée mondiale de lutte contre le sida 2011 : « Zéro nouvelle infection au VIH – Zéro discrimination – Zéro décès dû au sida » ; thème qui sera repris jusqu’en 2015.

Selon l’OMS (Organisation mondiale de la Santé), cette campagne axée sur zéro décès lié au sida, est « à la fois une initiative pour un meilleur accès de tous au traitement, un appel lancé aux pouvoirs publics pour qu’ils agissent immédiatement et tiennent leurs engagements, et un appel aux gouvernements africains afin qu’ils atteignent au moins les objectifs convenus en matière de dépenses nationales en faveur de la santé et contre le VIH, pour garantir le droit fondamental de tout être humain au meilleur niveau de soins de santé possible ».
Suivant la stratégie de l’ONUSIDA, la campagne mondiale de lutte contre le sida vise également à « stopper et renverser la propagation du VIH, et à contribuer à l’accomplissement des Objectifs du Millénaire pour le développement à l’horizon 2015 ».

Une avancée significative dans la riposte au sida

Publié le 21 novembre 2011, à la veille de la journée mondiale de lutte contre le sida, le rapport 2011 d’ONUSIDA, intitulé « Atteindre l’Objectif Zéro : Une riposte plus rapide, plus intelligente, plus efficace », montre que la lutte contre le sida porte ses fruits. La prévention est efficace et l’accès aux traitements antirétroviraux se généralise, il y a moins de décès et moins d’enfants infectés.

Selon les auteurs du rapport, « l’année 2011 a changé la donne pour la riposte au sida. Les nouvelles infections au VIH et les décès liés au sida sont tombés à leurs plus bas niveaux depuis le pic de l’épidémie », à la fin des années 1990. De plus, l’OMS indique que « grâce aux récents progrès concernant l’accès au traitement antirétroviral, le VIH n’est plus synonyme de condamnation à mort dans de nombreux pays en développement ».

Malgré tout, le VIH/sida reste l’un des principaux problèmes de santé publique dans le monde, particulièrement dans les pays en développement, et près de 10 millions de personnes n’ont pas encore accès au traitement dont elles ont besoin.

2011, une année particulière

L’année 2011 marque le 30e anniversaire de la découverte du sida, mais aussi le 10e anniversaire de la Session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations unies sur le VIH/sida, ainsi que le 5e anniversaire de l’engagement à l’accès universel (Réunion de haut niveau sur le sida de 2006).

Dans un contexte de rigueur économique et de nouveaux défis pour le développement, l’Assemblée mondiale de la Santé, réunie à Genève du 16 au 24 mai 2011, a adopté la nouvelle Stratégie mondiale de lutte contre le VIH/sida 2011-2015, qui vise à fournir des orientations détaillées et complètes sur la manière dont les secteurs de la santé peuvent efficacement faire face à l’épidémie. L’OMS a proposé cinq contributions clés :
•    intensifier les innovations dans la prévention ;
•    optimiser les traitements et les soins ;
•    soutenir les services médicaux pour les femmes et les enfants ;
•    promouvoir la programmation et les informations médicales stratégiques ;
•    assurer un leadership pour la réalisation de l’équité en matière médicale et la lutte anti-VIH (examiner les inégalités dans l’accès aux services anti-VIH).

Par ailleurs, lors de la Réunion de haut niveau sur le sida, qui s’est tenue à New York du 8 au 10 juin 2011, les dirigeants des Nations unies ont examiné les progrès accomplis et adopté une Déclaration politique (Déclaration politique sur le VIH/sida : Intensifier nos efforts pour éliminer le VIH/sida) avec de nouveaux engagements et des objectifs ambitieux pour le combat contre le sida.

Enfin, en novembre 2011, à Bali, en Indonésie, les chefs d’État et de gouvernement des dix pays de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) ont décidé de faire de « objectif zéro » une réalité. Ils se sont engagés à réduire de moitié, d’ici 2015, les transmissions sexuelles du VIH et les transmissions du VIH entre les consommateurs de drogues, et à accélérer leurs efforts pour atteindre l’objectif d’accès universel au traitement antirétroviral et pour éliminer les nouvelles infections au VIH chez les enfants au cours des cinq prochaines années.

Ces décisions et l’adoption de la nouvelle stratégie constituent un pas important en faveur de la lutte mondiale contre le sida, à quelques mois de la 19e conférence internationale sur le sida (AIDS 2012), qui se tiendra à Washington DC, du 22 au 27 juillet 2012, et aura pour thème : « Turning the Tide Together » (« Inverser le cours de l’épidémie, Ensemble »).

Les chiffres

- Depuis sa découverte, le VIH/sida, maladie infectieuse la plus mortelle du monde, a fait plus de 27 millions de morts.
- 2,7 millions de nouvelles infections ont été constatées au cours de l’année 2010.
- 34 millions de personnes vivent avec le VIH/sida dans le monde.
- Chaque année, 2 millions de personnes meurent du VIH/sida.
- En 2010, dans les pays en développement, 5,2 millions de séropositifs (soit 12 fois plus qu’en 2003) ont eu accès à un traitement antirétroviral.
- 2 millions d’enfants vivent avec le VIH/sida. La plupart d’entre eux vivent en Afrique sub-saharienne et ont été infectés par leur mère au cours de la grossesse, de l’accouchement ou de l’allaitement au sein.
- En 2010, 48 % des femmes enceintes vivant avec le VIH (contre 10 % seulement en 2004) ont reçu un traitement efficace pour prévenir la transmission à leur enfant.
- Le nombre de décès imputables au sida dans le monde a diminué de 21 % depuis 2005.
- Le nombre des nouvelles infections constatées a chuté de 21 % depuis 1997.
(Sources : OMS, ONUSIDA)

En savoir plus
Retrouvez la journée mondiale du sida sur
http://www.afd.fr/projets_afd/lutte-contre-maladies
http://www.un.org/fr/events/aidsday/
http://www.unaids.org/fr/
http://www.who.int/mediacentre/events/annual/world_aids_day/fr/index.html
http://www.worldaidscampaign.org/fr/WAC
http://www.sidaction.org/

Visionner « Génération sida », le film de Sami Battikh, produit par Tour du monde des enfants du sida sur http://www.dailymotion.com/video/xmgzp4_generation-sida_news

Classé dans : 6. Oui à la lutte contre les maladies


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*