Le Mag

Protéger les récifs coralliens

Publié par Objectif Développement , le

Contexte

L’Océan Pacifique héberge 40% des récifs coralliens de la planète. Ces écosystèmes maritimes représentent à la fois un patrimoine mondial exceptionnel de biodiversité et une source de revenus indispensable pour les populations locales.

Pourtant, l’extraction de matériaux, les techniques de pêche agressives, la croissance des rejets polluants en zone littorale, l’érosion et les catastrophes climatiques provoquent l’asphyxie des récifs et  sont donc autant de menaces qui pèsent sur ces espaces fragiles et vitaux.

La France, présente dans cette zone par ses collectivités d’Outre-mer, et l’Australie, ont répondu à l’appel des petits Etats insulaires du Pacifique Sud. L’Agence Française de Développement (AFD) et le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) apportent leur contribution à un programme régional destiné à préserver la richesse biologique marine pour assurer le devenir des peuples du Pacifique, en collaboration avec d’autres pays dont l’Australie et le Japon.

Objectifs

L’enjeu est de favoriser le développement durable des pays insulaires du Pacifique par la protection et la valorisation des récifs coralliens.

- Améliorer la connaissance de la biodiversité marine du Pacifique Sud ;
- Protéger et gérer les écosystèmes marins de la zone ;
- Valoriser le potentiel économique des écosystèmes coralliens ;
- Transmettre les savoirs en renforçant les réseaux régionaux de coopération dans le domaine de la biodiversité marine ;
- Encourager la collaboration entre états développés (Australie, Nouvelle Zélande, CTOM) et pays en voie de développement du Pacifique ;
- Développer et consolider les activités menées via l’apport de ressources financières.


Descriptif du projet

Le FFEM et l’AFD se sont engagés avec la Fondation des Nations Unies, Conservation International et WWF à apporter un appui pour la mise en place de mesures de gestion durable.

L’initiative vise à :

- réhabiliter les coraux et développer de façon durable les ressources   naturelles via l’assainissement, la création d’un réseau d’aires marines protégées et la gestion des bassins versants ;
- développer des programmes de diversification et de pérennisation des activités économiques (pêche, aquaculture et tourisme durable) garantissant l’intégrité des coraux ;
- articuler les recherches scientifiques (biologie, écologie, économie, sociologie, droit et anthropologie) ;
- communiquer et vulgariser les actions sur la préservation d’écosystèmes fragiles et menacés.

Classé dans : 7. Oui à un environnement durable


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*