Le Mag

Un forfait obstétrical pour réduire les risques liés à la grossesse et à l’accouchement

Publié par Objectif Développement , le

Contexte
La Mauritanie est un pays pauvre, classé 137e sur 177 pays, selon l’Indice de Développement Humain (IDH). La mortalité maternelle et la mortalité infantile restent à des niveaux beaucoup trop élevés, soulignant les insuffisances du système de santé, mais aussi les problèmes liés à l’accessibilité géographique et financière aux soins de santé. La mortalité des enfants de moins de 5 ans est de 125 pour mille, dont la moitié concerne la période de 0 à 1 an.

Pour remédier à cette situation, le ministère de la Santé a défini une  politique de déconcentration du système de santé vers les régions, ainsi qu’un programme de lutte contre la mortalité maternelle, à travers notamment l’introduction du forfait obstétrical.

Initié en 2002, avec l’appui de la Coopération française, le forfait obstétrical est un système d’assurance basé sur le partage du risque obstétrical : chaque patiente enceinte qui décide d’adhérer, paye une cotisation (l’équivalent de 17 euros) qui couvre l’ensemble des soins futurs liés à la grossesse (consultations prénatales, échographie, examens), à l’accouchement, qu’il soit normal ou compliqué, et au suivi post natal.

Après cinq ans d’activités à Nouakchott, la capitale, et deux ans dans 3 régions pilotes, les résultats sont très positifs: le nombre d’adhésions est important (80% dans les régions) et le taux d’accouchements assistés à fortement augmenté (+ 48% en 5 ans à Nouakchott).

Devant les résultats encourageants de ce système, le ministère de la Santé ainsi que ses partenaires ont entrepris d’étendre le forfait obstétrical à l’ensemble du territoire.

Objectifs
L’objectif de l’extension du forfait obstétrical est de réduire les mortalités maternelle et néonatale en Mauritanie. Il est structuré autour de deux objectifs spécifiques :

- renforcer l’accessibilité et la qualité de la prise en charge des femmes enceintes
- améliorer la prise en charge des problèmes néonataux

Descriptif du projet
Le projet est structuré autour de deux objectifs spécifiques :
- renforcer l’accessibilité et la qualité de la prise en charge obstétricale pour les femmes enceintes,
-améliorer la prise en charge des problèmes néonataux.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de santé. Il comprend:
- l’extension du forfait obstétrical au niveau national,
- le renforcement des capacités du ministère de la Santé pour la coordination et le suivi de la stratégie nationale de santé de la reproduction
- la définition et la mise en œuvre d’une stratégie spécifique de prise en charge des nouveau-nés.

La stratégie de mise en œuvre du forfait est élaborée par le ministère de la Santé. Elle consiste à sensibiliser les populations et les autorités, former le personnel de santé et les gestionnaires, fournir aux centres de santé un fonds de démarrage en médicaments et équipements. Le ministère assurera le rôle de coordination et de suivi du programme. Le projet finance également une assistance technique en appui au ministère de la Santé

Des mesures de lutte contre la mortalité néonatale seront mises en œuvre, et notamment une meilleure prise en charge de l’asphyxie néonatale.

Place des femmes et impacts
L’expérience de la Mauritanie commence à être connue au niveau international et contribue à l’élaboration de nouvelles approches dans la lutte contre la mortalité maternelle et infantile.

Le forfait obstétrical permet aux femmes les plus pauvres d’accéder à des soins de qualité. Son extension à l’ensemble de la Mauritanie permettra aux femmes habitant en zones rurales de bénéficier elles aussi de ces soins de qualité, et d’éviter les complications graves, comme la fistule.

Les premiers résultats ont prouvé que le système est autonome et les comptes équilibrés, facilitant la pérennité du système.

L’extension du forfait obstétrical devrait couvrir 80% de la population d’ici 2010. Elle devrait permettre à la Mauritanie d’atteindre l’Objectif du Millénaire de réduction de la mortalité maternelle.

Classé dans : 5. Oui à l'amélioration de la santé des mères


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*