Le Mag

[Spécial Eau] En Guinée, le riz pousse dans l’eau…salée !

Publié par Objectif Développement , le



La Guinée est l’un des pays d’Afrique qui cultive et consomme le plus de riz : environ 100 kg par an et par personne…et elle en importe plus de 300.000 tonnes par an ! Cette céréale, que l’on associe plus volontiers à l’Asie, s’adapte en effet très bien à la culture dans les zones de mangrove qui bordent la Guinée. Problème : comment retenir l’eau dans ces zones humides quand la marée baisse et assurer une production en quantité suffisante ? Grâce à un projet d’aménagement hydrauliques de ses zones humides qui permet à la fois l’extension des zones cultivables de manière biologique, et la protection de la mangrove

La solution mise en place avec le soutien de l’AFD : construire des écluses qui sont ouvertes à marée haute pour faire entrer l’eau et fermées à marée basse pour la retenir dans les terres ! Il s’agit d’une méthode traditionnelle qui est ici réalisée à plus grande échelle…Mais, vous me direz, le riz ne pousse pas dans l’eau salée ? Et bien si, car le sol argileux des mangroves ne retient que les nutriments qui viennent de la mer et l’eau empêche l’érosion des sols qui seraient sans cela desséchés et moins nutritifs !

Du riz tout bio qui pousse dans l’eau salée…?

Résultat du projet d’aménagement d’infrastructures hydrauliques : le riz qui pousse dans les mangroves de Guinée méridionale est tout bio, les alluvions faisant office d’engrais et sa culture ne pompe pas l’eau des nappes phréatiques, précieuse en Afrique de l’Ouest ! Ce riz de bonne qualité se vend très bien et permet aux paysans de ces régions enclavées, souvent très pauvres, d’améliorer considérablement leurs revenus…et à plus long terme de faire diminuer considérablement les importations, en résumé d’améliorer la sécurité alimentaire de cette région Guinée.

La production de sel pour un revenu complémentaire

Aujourd’hui plus de 5000 hectares de mangrove ont été ainsi aménagés. Ces zones permettent également selon les saisons de produire du sel de très bonne qualité par évaporation, et de fournir un revenu complémentaire aux agriculteurs de la région.

Tripler la production de riz en préservant l’environnement : c’est possible !?

Les rendements de production du riz bio de la mangrove ont été triplés en moins de 10 ans et plus de 50 000 personnes sont employées de manière durable, pour l’amélioration et la maintenance des installations et dans les exploitations agricoles…Enfin dernier impact du projet mais pas des moindres, la déforestation de la région est fortement limitée, ainsi que la pression sur les sols. Ce projet nous montre bien à quel point l’eau constitue une ressource précieuse que l’on se doit de gérer au mieux et d’apprivoiser car elle peut influer sur des enjeux très divers du développement ! Et vous ça vous inspire quoi ?

Pour aller plus loin :
Voir ou revoir la vidéo Magnum in Motion sur le projet :

Guinée – MIM Objectif Développement from Objectif développement on Vimeo.

Regarder l’interview de Jean-François Cavana et Alexia Hoffman, chefs de projets agriculture de l’AFD sur les projets où l’on utilise l’eau de mer pour l’agriculture

L’eau au service de l’agriculture – JF. Cavana et A. Hofmann, AFD from Objectif développement on Vimeo.

Crédits Photos : Jonas Bendiksen c/o Magnum Photos

Découvrir le film « Bora Maale » – Riz de mangrove 100% durable, biologique et écologique

« Bora Maale » – Riz de mangrove 100% durable, biologique et écologique [+] from Objectif développement on Vimeo.

Classé dans : Agriculture Eau / Assainissement Environnement Les défis du développement Spécial Eau
Mots-clefs :, , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

4 réponses à "[Spécial Eau] En Guinée, le riz pousse dans l’eau…salée !"

  1. Qu’en pense Jocelyne DELARUE ?

  2. je trouve cette affirmation très intéressante .Par les temps qui courent avoir du riz en plus du sel dans un même espace successivement est un donc celeste que l’on pourrait améliorer dans certaines zones dans le bassin du Nil et voudrais connaître où se trouverait donc cette zone ou région énigmatique en Guinée?

  3. Comment pouvons-nous récupérer une copie de ces films, très intéressants?

  4. Bonjour, nous vous remercions de votre intérêt ! Vous pouvez utiliser ces films sur un site en utilisant le code embed disponible sur Viméo. Si c’est pour un autre usage merci de nous indiquer lequel ? Peut-être vous-nous trouver une autre solution. Bien à vous !