Le Mag

[Spécial eau] Le Fleuve Sénégal : une gestion des eaux partagée pour un développement durable

Publié par Objectif Développement , le

OMVS

Le fleuve Sénégal parcourt 1800 km et il traverse la Guinée, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal. Source de vie et de fertilité dans un environnement où la sécheresse et les famines sont fréquentes, sa gestion commune a été décidée en 1987. En effet, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal très touchés dans les années 70 par la sécheresse et les famines ont créé l’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal (OMVS) afin de rendre possible l’irrigation des terres agricoles. Enjeux principaux : pouvoir irriguer les terres et accéder ainsi à une meilleure autonomie alimentaire, mais aussi produire de l’électricité.

Des barrages pour mieux répartir l’eau sur les territoires des pays membres

Depuis lors, l’organisation a obtenu un statut légal et a commencé par mettre en place deux barrages, l’un près de la naissance du fleuve, à Manantali au Mali, et l’autre près de son embouchure, à Diama au Sénégal, avec l’appui financier et technique de l’AFD.
De ce projet de gestion collective de la ressource en eau ont découlé de nombreux objectifs :
- Réaliser l’objectif d’autosuffisance alimentaire pour les populations du bassin grâce à l’irrigation ;
- Sécuriser et améliorer les revenus des populations de la vallée, notamment par la création d’emplois issus des barrages (pêche, navigation, usines hydroélectriques…) ;
- Préserver l’équilibre des écosystèmes dans la sous-région et plus particulièrement dans le bassin ;
- Réduire la vulnérabilité des états-membres de l’organisation face aux aléas climatiques ainsi qu’aux facteurs externes
- Accélérer le développement économique des états-membres. (améliorer et développer l’exploitation minière, les transports sur le fleuve…)

Aux objectifs initiaux se sont ajoutés des objectifs complémentaires avec notamment, l’amélioration de l’électrification des villages, la création d’un projet de veille sanitaire concertée entre les pays membres, et la mise en place d’un outil de suivi de la gestion des ressources.

RiverSenegalNearKanel

La santé des populations au cœur du projet

A l’heure actuelle, les populations du bassin du fleuve Sénégal bénéficient déjà largement des améliorations apportées par les barrages…Mais celles-ci sont corrélées à des inconvénients ! En effet, les barrages induisent une plus grande densité de population à leur abord et favorisent le développement de maladies hydriques comme le choléra. Les gouvernements des pays membres ont donc lancé de grands projets visant à promouvoir des systèmes d’adduction d’eau et des dispositifs d’hygiène, afin de réduire leur prolifération. Un système de veille sanitaire récemment développé permet aussi de prévenir les épidémies et de prendre les mesures nécessaires dans chacun des pays concernés.

Bababé

Un dispositif participatif et respectueux des populations et des impacts environnementaux

Tout au long de ce projet, les populations déplacées qui vivaient dans les zones inondables ont été accompagnées, et les populations hôtes ont bénéficié d’un soutien de l’institution. Elle sont aujourd’hui encore régulièrement consultées et les données qu’elles fournissent sont collectées et organisées afin de prioriser les actions à réaliser. Par ailleurs, le respect de l’environnement est aujourd’hui un objectif central du projet, qui contribuera, par l’amélioration de la qualité de l’eau, à une gestion plus durable de la ressource et des terres…

Pour aller plus loin :

Voir la Vidéo « le Fleuve a la parole » pour comprendre les enjeux de la gestion partagée du fleuve

Écouter Lionel Goujon, chef de projet eau à l’AFD

Pourquoi gérer durablement la ressource eau – Lionel Goujon, AFD from Objectif développement on Vimeo.

Voir le film « Fleuve Sénégal, les Eaux du Partage »

</p> <h2>Fleuve Sénégal, les eaux du partage</h2> <p> <p>Depuis longtemps le <a href="http://www.universcience-vod.fr//index.php/tag/fleuve.html">fleuve</a> <a href="http://www.universcience-vod.fr//index.php/tag/senegal.html">Sénégal</a> est l&#8217;objet de grands projets. Pour rendre au mieux compte des enjeux, nous suivons sur le terrain une équipe de l&#8217;IRD (Institut de Recherche pour le Développement) dont la mission aujourd&#8217;hui est d&#8217;élaborer un “manuel d&#8217;utilisation optimisé de l&#8217; <a href="http://www.universcience-vod.fr//index.php/tag/eau.html">eau</a> &laquo;&nbsp;. Il s&#8217;agira d&#8217;analyser les conséquences induites par la construction de deux grands barrages pour les &laquo;&nbsp;gens du <a href="http://www.universcience-vod.fr//index.php/tag/fleuve.html">fleuve</a> &laquo;&nbsp;. Ce film a reçu le prix Vahostav EKOTOPFILM en 1999.</p> </p> <p>

 

Classé dans : Eau / Assainissement Environnement Les défis du développement Santé Spécial Eau
Mots-clefs :, , , , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*