Le Mag

[Live Forum Mondial de l'Eau] Le PMJE, un parlement tourné vers le futur de l’eau

Publié par Objectif Développement , le

Le 14 mars 2012 à l’occasion du 6ème Forum mondial de l’Eau, la déclaration et la charte établissant un Parlement Mondial de la Jeunesse pour l’Eau (PMJE) ont été présentées et adoptées au cours de la cérémonie officielle de lancement. Ces dernières sont le fruit d’un long travail effectué par les jeunes parlementaires. 80 jeunes de 71 pays et 5 continents ont œuvré de concert pour concrétiser leur volonté « de bâtir un futur durable en prenant part aux discussions liées à l’eau».

Une cérémonie : entre personnalités, experts et engagements

La cérémonie officielle a été riche de par ses intervenants et ses promesses d’engagements. L’artiste Yann Arthus-Bertrand, André Flajolet, coordinateur du processus parlementaire du Forum mondial, Letitia Obeng, présidente du Global Partnership, Raymond Jost, secrétaire général du Secrétariat général international de l’eau, l’actrice Famke Janssen, et Olivier Thibault, directeur général de l’agence de l’eau Artois Picardie se sont succédés au micro pour accompagner les parlementaires du PMJE.

L’ensemble des intervenants a salué l’engagement et le travail fourni par les jeunes du PMJE autour des thématiques de l’eau et de l’assainissement. La diversité des invités tend à prouver l’importance accordée à ce parlement. Raymond Jost a d’ailleurs insisté sur le pouvoir que peut avoir un parlement en racontant son expérience de parlementaire.

Engagement des jeunes pour un avenir durable

Après une lecture de la charte est venue la séance d’assermentation du PMJE. Les 80 parlementaires, répartis en bassins versants, ont, à tour de rôle, prêté serment dans leur langue d’origine. L‘objectif : montrer qu’il s’agit bien « d’un Parlement mondial qui n’a pas de frontière qui prend en compte les spécificités locales », comme l’a souligné Yann Arthus-Bertrand.

Cette déclaration va essaimer au-delà du Forum mondial de l’Eau de Marseille pour que des actions concrètes adaptées à chaque bassin versant, chaque pays, chaque village soit menées. Letitia Obeng s’est engagée à apporter son aide à tous ceux qui souhaitent se lancer dans des projets issus de la déclaration.
Le PMJE signe le début « du temps des solutions » pour que tous les parlementaires deviennent des « éveilleurs de conscience, acteurs du développement, protecteurs de la nature et des liens de solidarité de solidarité entre les populations » comme l’a souligné André Flajolet.

Le parlement mondial de la jeunesse pour l'Eau (PMJE) au forum mondial 2012

Présentation de la déclaration

La déclaration établissant un PMJE a pour objectif de faire respecter la résolution des Nations Unies du 2 juillet 2010 faisant de l’accès à l’eau potable un droit de l’Homme.  Elle a été établie par les jeunes du PMJE sous la coupe d’experts et de coordinateurs. Cette déclaration représente toutes les attentes, les motivations, les idées, les buts et les solutions pour les atteindre.

Elle fixe les objectifs du PMJE (implication des jeunes dans les processus de décisions, importance de l’éducation de la jeunesse par la jeunesse, l’amélioration de la prise de conscience, etc.), son mode de fonctionnement, etc. Elle signe la mise en place d’une coordination internationale des jeunes pour une plus grande efficacité dans la mise en place de projet.

Rencontre avec une Huyen Tralm Trong, jeune parlementaire vietnamienne

A la fin de la cérémonie, nous avons retrouvé Huyen Tram Trong, rencontrée dans le train du développement, très fière d’avoir prêtée serment dans sa langue maternelle, le Vietnamien.  Elle nous a expliqué comment les parlementaires ont travaillé à la conception de la déclaration et de la Charte. Répartis en plusieurs groupes, les 80 parlementaires ont dû travailler  «selon 3 axes : les préoccupations, les solutions et les plans d’actions et on ajustait nos travaux avec des experts pour une plus grande applicabilité ».

Cette déclaration du PMJE construit un pont entre les générations mais aussi les pays. Figure d’espoir à travers le monde, elle laisse le soin à chaque parlementaire de l’appliquer concrètement tout en l’adaptant localement. Un exemple à suivre.

+ Le site du PMJE

Classé dans : Eau / Assainissement Les défis du développement Spécial Eau
Mots-clefs :, ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*