Le Mag

Conférence environnementale

Publié par Objectif Développement , le

Vers un nouveau partenariat pour une transition écologique et énergétique exemplaire qui réponde aux urgences environnementales et prépare le monde de demain.

Les 14 et 15 septembre 2012, aura lieu une Conférence environnementale autour de deux thèmes prioritaires : la transition énergétique et la préservation de la biodiversité (OMD 7).
Elle devra également « élaborer des réponses » notamment « sur la fiscalité écologique, le lien entre la santé et l’environnement et la gouvernance écologique », a précisé Delphine Batho, la ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Energie.

Rassemblement de toutes les volontés
La transition écologique vers un nouveau modèle de développement durable nécessite la mobilisation de tous les acteurs et l’engagement de tous les citoyens. Les ONG, les syndicats, le patronat, les représentants des élus locaux et, pour la première fois, les parlementaires seront associés à la réflexion et aux décisions. Durant l’été, la ministre de l’écologie a multiplié les consultations et de nombreuses propositions ont déjà été présentées et débattues.
Les ministres concernés – Delphine Batho, Cécile Duflot (Logement), Arnaud Montebourg (Redressement productif) et Geneviève Fioraso (Recherche) –, participeront à la conférence qui sera ouverte par le président de la République, François Hollande.

Les priorités des Français
Début septembre, le WWF a interrogé les Français sur leurs attentes en matière d’écologie. Réalisé par l’Ifop, et publié par Le Parisien, ce sondage, révèle notamment les chiffres suivants :
52 % des Français attendent en priorité des décisions en matière de santé-environnement ;
71 % sont favorables à la réintroduction d’ours dans les Pyrénées ;
95 % sont favorables à des études sanitaires liées aux risques environnementaux ;
72 % demandent « l’interdiction définitive de l’exploration et de l’exploitation » des gaz de schiste ;
94 % souhaitent le développement de moyens de transport ayant « un impact limité sur l’environnement et consommant moins d’énergie » (transports en commun, covoiturage, vélo…) ;
95 % soutiendraient la mise en place de droits et de quotas de pêche favorisant les pratiques respectueuses de l’environnement ;
82 % ne veulent pas de cultures d’OGM en plein champs.

Vers un nouveau modèle de développement durable
La Conférence environnementale doit permettre de fixer les objectifs dans chacun des domaines abordés (énergie, biodiversité, climat, santé, pollutions, logements, gouvernance et fiscalité écologiques, etc.), ainsi que l’agenda et les moyens pour les atteindre. Elle définira les modalités du grand débat national sur l’énergie en vue du projet de loi de programmation pour la transition énergétique en 2013. De même, elle cadrera la méthode et les objectifs des débats sur la biodiversité qui pourraient déboucher sur une loi-cadre en 2013.

Un engagement dans la durée
La Conférence environnementale, qui se tiendra chaque année, doit concrétiser la volonté du gouvernement d’agir dans la concertation, mais aussi dans la durée face aux enjeux du réchauffement climatique, de la perte de la biodiversité et de la crise énergétique.

En savoir plus
MEDDE

cdurable

Sondage WWF

Classé dans : 7. Oui à un environnement durable Non classé


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*