Le Mag

[Livre d'or] Première étape de l’expo-photo dans la belle ville de Nantes

Publié par Objectif Développement , le

Inaugurée mercredi 5 septembre, l’exposition Objectif Développement a bénéficié d’un temps clément et très ensoleillé et du passage de nombreux Nantais curieux. Nous vous avons concocté un petit florilège des rencontres de jeudi et vendredi et des réflexions des visiteurs sur les photographies…

Nous avions invité quelques bloggers et lecteurs du blog à découvrir l’expo : ils se sont montré très studieux et ont posé de nombreuses questions à Robert de La Rochefoucault, responsable à l’AFD des partenariats avec les collectivités territoriales françaises. Lucie, Thibaut et Simon ne sont pas des spécialistes du développement, mais en bons bloggers, ils sont curieux ! Ils ont semblé ravis d’apprendre des choses sur l’action de la France dans les pays en développement. En passionnés de technologie et d’innovation, ils se sont particulièrement intéressés au projet de géothermie en Indonésie, et au Metrocable de Medellin.

Pour animer l’exposition, Jérôme Martin, animateur et blogueur spécialisé dans l’éducation au développement a fait participer de nombreux jeunes à des débats au cours desquels ils devaient se positionner pour ou contre une affirmation en rapport avec la solidarité et le développement. Par exemple : « La main qui donne est toujours supérieure à celle qui reçoit » ou encore « Donner n’importe quoi c’est mieux que ne rien donner du tout ».
Deux d’entre eux ont choisi de parler d’un cliché qui les a marqués sur l’exposition.

Elsa, jeune diplômée a choisi une photo du du reportage sur la question de l’eau potable dans les Territoires palestiniens : « J’aime l’histoire que raconte cette photo : ce jeune garçon qui a l’air si petit dans sa quête de l’eau. C’est comme si l’eau était le but de toute sa vie. Ça fait réfléchir : quand tu n’as pas d’eau il y a pleins de choses que tu ne peux pas faire : au niveau de l’hygiène, par exemple : comment lave-t-on son linge ? Des choses qui pour nous semblent simples et ordinaires sont très compliquées dans d’autres pays. »

Marie a choisi une photo du cube santé, sur le forfait obstétrical en Mauritanie :  « Cette photo où ils tiennent le bébé qui vient de naitre est émouvante, car chez nous, c’est quelque chose qui se passe tous les jours mais ça n’est pas évident partout. En Mauritanie c’est comme une victoire.«  Domingo n’a pas souhaité être pris en photo mais il nous a donné sonDomingo n’a pas souhaité être pris en photo mais il nous a donné son

Domingo n’a pas souhaité être pris en photo mais il nous a donné son témoignage sur le cube dédié à l’agriculture en Guinée : « C’est très difficile pour moi de voir dans quelles conditions travaillent ces paysans en Afrique avec un simple baton pour battre le riz…. Ils travaillent très dur et n’ont même pas les moyens d’envoyer leurs enfants à l’école. »

Domingo n’a pas souhaité être pris en photo mais il nous a donné sonDomingo n’a pas souhaité être pris en photo mais il nous a donné son

Lucie, passionnée de photographie et de technologies a choisi cette photo du metrocâble de Medellin dans la brume : « Sur cette photo la perspective permet qu’on se rende bien compte des distances entre le centre et les bidonvilles. Ça donne une idée assez précise de l’isolation du quartier qui bénéficie maintenant du métrocâble »
Domingo n’a pas souhaité être pris en photo mais il nous a donné sonDomingo n’a pas souhaité être pris en photo mais il nous a donné sonDomingo n’a pas souhaité être pris en photo mais il nous a donné son

Jean-Michel a lui aussi été touché par le cube dédié à la santé : « Les couleurs de cette photo et la pose sont très belles. On la voit de loin. Elle m’a fait penser à un tableau d’un peintre classique. Cette femme c’est la « mater dolorosa » universelle. »

Domingo n’a pas souhaité être pris en photo mais il nous a donné sonDomingo n’a pas souhaité être pris en photo mais il nous a donné sonDomingo n’a pas souhaité être pris en photo mais il nous a donné son

Pour Javier, cette photo sur le cube dédié à la Guinée est un véritable coup de cœur : « Cette femme a une expression forte et belle qui m’impressionne. »

Domingo n’a pas souhaité être pris en photo mais il nous a donné sonDomingo n’a pas souhaité être pris en photo mais il nous a donné son

Domingo n’a pas souhaité être pris en photo mais il nous a donné sonDomingo n’a pas souhaité être pris en photo mais il nous a donné sonDomingo n’a pas souhaité être pris en photo mais il nous a donné son
Ludivine, comme beaucoup de visiteurs, est impressionnée par les photos d’Olivia MacArthur sur la santé des
femmes enceintes en Mauritanie
: « J’aime cette photo car on ressent la confiance et le courage de cette femme qui est sur le point d’accoucher et la bienveillance du médecin. La photo n’est pas impudique même si elle est nue et elle montre que ce n’est pas évident d’accoucher partout. »

Domingo n’a pas souhaité être pris en photo mais il nous a donné son

Domingo n’a pas souhaité être pris en photo mais il nous a donné sonDomingo n’a pas souhaité être pris en photo mais il nous a donné sonDomingo n’a pas souhaité être pris en photo mais il nous a donné sonDomingo n’a pas souhaité

Jean-Loup aussi est resté un long moment à regarder le cube sur la santé. Il a été choqué par ce qu’il y a vu : « Ça me choque de voir les conditions d’accouchement dans ce pays, la saleté que l’on voit dans les coins et la pauvreté des lieux de soin. Quand je pense que ce que l’on voit ici c’est mieux que partout ailleurs dans le pays, je n’ose même pas imaginer comment c’est d’habitude. J’étais loin d’imaginer que ça se passait comme ça… C’est inadmissible, il faut que ça change ! »

Domingo n’a pas souhaité être p

François,  a choisi une photographie de Medellin : « J’aime le contraste qu’il y a entre le modernisme des bâtiments au fond et le côté artisanal et coloré du bidonville : le quartier garde un air joyeux malgré les difficultés. »

Domingo n’a pas souhaité être pris en photo mais il nous a donné sonDomingo n’a pas souhaité être pris en photo mais il nous a donné son

Classé dans : Autour de l'expo Livre d'or
Mots-clefs :, ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Une réponse à "[Livre d'or] Première étape de l’expo-photo dans la belle ville de Nantes"

  1. Merci à toute l’équipe de l’exposition pour leur gentillesse leur disponibilité et les réponses apportées à tous les visiteurs curieux de cette expo.