Le Mag

[Interview] Véronique Morali, Women’s Forum : « En faisant entendre leur voix, les femmes issues des pays émergents peuvent influencer la situation dans leur pays »

Publié par Objectif Développement , le

« En faisant entendre leur voix, les femmes issues des pays émergents peuvent influencer la situation dans leur pays ». A l’occasion du Women’s Forum 2012, qui se tient du 10 au 12 octobre à Deauville, et dont l’AFD est partenaire, nous avons interviewé Véronique Morali, l’une de ses fondatrices… Elle nous en dit plus sur les ambitions de cette conférence mondiale ainsi que sur le thème de cette année, particulièrement centré sur la croissance de l’Afrique.

 

Qu’est-ce que le Women’s Forum ?

Créé en 2005, le Women’s Forum for the Economy and Society est le 1er Forum mondial qui examine les principaux enjeux socio-économiques d’un point de vue féminin. Il promeut l’autonomisation des femmes à l’échelle mondiale, ainsi que les réseaux collaboratifs qui permettent aux femmes de faire entendre leurs voix avec plus de force et de clarté. Les événements du Women’s Forum, dont son événement annuel le Global Meeting, met en avant des femmes et des hommes exceptionnels, décideurs économiques et politiques, des représentants de la société civile et des milieux universitaires. Le Global Meeting propose également le Discovery, un contenu unique et un espace de rencontre qui comprend des ateliers, des discussions et des “cours pratiques”.
En 2012, nous avons organisé la 1ère édition du Women’s Forum Brazil, événement que nous renouvellerons en 2013.

Nous avons eu aussi le grand honneur de recevoir Aung San Suu Kyi à l’occasion d’un dîner privé au mois de juin dernier à Paris et espérons développer un événement en Birmanie.

Comment pensez-vous que les femmes présentes au forum pourront influencer le développement des pays du Sud ?

Le Women’s Forum est le lieu pour que les femmes puissent exprimer leurs points de vue sur tous les sujets d’économie et de société. Mais elles sont aussi là pour échanger leurs expériences, leurs parcours. En faisant entendre leur voix, les femmes issues des pays émergents peuvent influencer la situation dans leur pays. Elles peuvent nouer des contacts privilégiés avec des personnalités influentes, mais également leurs concitoyens. Des collaborations peuvent émerger.

Cette année le thème « Wanted : Growth 360° » et les thèmes des conférences sont particulièrement axées sur les pays en développement. Quels seront les principaux sujets abordés sur ce thème ?

L’Afrique est particulièrement mise à l’honneur dans notre programme général. Le continent connaît actuellement un des taux de croissance les plus élevés du monde – avec en ligne de mire 5% pour 2012. Mais les situations économiques des pays qui le composent sont contrastées ; nous avons donc choisi d’aborder des thématiques transversales telles que les modèles de croissance adaptés pour l’Afrique (quels ensembles de mesures économiques et de dispositions permettront aux pays africains de se développer de façon à servir au mieux les africains et leurs enjeux démographiques et géopolitiques), l’émergence de plus d’entrepreneurs à fort potentiel (comment favoriser l’émergence de plus d’entrepreneurs à fort-potentiel sur un continent qui dispose d’une faible « culture » de entreprenariat ?) ou encore le dialogue sur l’égalité des sexes en Afrique (pourquoi le progrès est si lent en Afrique, et que faire pour changer cela ?).

Au sein du Discovery, notre nouveau Knowledge Hub (lieu de séminaires de fond, en petit comité avec des experts) offrira des sessions sur des sujets clés pour les pays émergents en pleine croissance. Différents partenaires du Forum nous aideront à traiter de sujets tels que la croissance et la santé (sur les vaccins, le diabète et le débat santé/croissance), la croissance et le développement (avec l’Agence Française de Développement), ou encore la croissance et les pays émergents (avec une vision macro-économique sur les tendances et facteurs-clés de la croissance exponentielle des pays émergents).

A votre avis le rôle des femmes dans les pays en développement est-il prépondérant pour leur avenir ? Comment peuvent-elles réussir à s’émanciper des barrières culturelles et sociales ?

Le rôle des femmes est essentiel dans l’économie, et particulièrement pour les économies des pays émergents. Cela passe notamment par leur éducation et leur émancipation.

En 2007, nous avons lancé l’initiative Women For Education, qui met à l’honneur chaque année une ONG internationale œuvrant pour l’éducation et la formation des femmes à travers les cinq continents.

Cinq projets ont ainsi été récompensés à Deauville entre 2007 et 2010 : en Afghanistan (émancipation des femmes afghanes par le développement d’une  éducation de qualité dans les zones rurales avec l’association Afghanistan Libre), Inde (développement des NTICS pour la formation à l’emploi, à la vie et à la santé reproductive des adolescentes au Gujarat et en Himachal Pradesh avec l’association Basha Trust and Publication Centre), Mexique (création d’un centre associatif de formation et de commercialisation pour 150 tisserandes Mayas de la région du Chiapas avec l’association El Camino), Ethiopie (formation professionnelle pour les jeunes mamans des rues d’Addis-Abeba avec l’association ACEDE Ouest) et Haïti (financement d’étudiantes haïtiennes afin de leur permettre de poursuivre leurs études en France, et à terme d’encourager leur participation à la reconstruction de leur pays après le tremblement de terre de janvier 2010). En 2011, nous avons soutenu la campagne « Stand Up For African Mothers », initiée par l’AMREF, pour la formation de sages-femmes en Afrique.

En 2012, le Women’s Forum, les Fondations ELLE, Orange et Sanofi Espoir lancent un appel à projets international qui cible les projets sur le thème « Comment les nouvelles technologies peuvent-elle contribuer à l’éducation des femmes et à l’amélioration de l’accès aux soins sur le terrain africain ».

Classé dans : Afrique Conférences Croissance Les défis du développement Nos géographies
Mots-clefs :, , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*