Le Mag

Vers une nouvelle approche pour sauver les océans ?

Publié par Objectif Développement , le

Photo: UNDP/A. Chetvergov

« Il faut prendre d’urgence des mesures concrètes pour inverser ou du moins atténuer les dégâts environnementaux causés aux océans du monde, avant qu’il ne soit trop tard. » C’est ce que révèle le nouveau rapport du PNUD et du FEM sur la protection des océans.

Les océans et les zones côtières du monde fournissent 50 % de l’oxygène que nous respirons et nourrissent des milliards d’humains. Ils sont au cœur de nombreuses activités vitales : alimentation, transport, énergie, tourisme et minéraux.

La préservation des ressources marines et côtières, qui contribuent directement chaque année pour au moins 3 000 milliards de dollars à la production économique mondiale, est un enjeu majeur pour l’avenir de la planète.

Une dégradation continue

Le 14 décembre 2012, les experts du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et du Fonds pour l’environnement mondial (FEM), réunis à Washington D.C., ont présenté un nouveau rapport sur la protection des océans et des zones côtières (OMD 7).

Le responsable du programme de l’eau et des océans du PNUD, M. Andrew Hudson, a indiqué que la dégradation continue des océans menace les moyens de subsistance (OMD 1) de millions de personnes, particulièrement dans les pays les moins développés.

« Les océans font partie intégrante de la vie de la planète, ils régulent notre climat et produisent de l’oxygène. Cependant, ils sont gravement menacés par la pollution, la surexploitation, la perte des habitats, les espèces envahissantes et les changements climatiques… Nous devons améliorer la façon dont nous gérons les océans, avant que les dégâts ne soient irréversibles », a prévenu M. Hudson.

Le rapport intitulé Catalyser les financements en faveur des océans : transformer les marchés pour restaurer et protéger les océans du monde illustre l’accélération des dégradations de l’environnement marin. Selon les experts, les défaillances du marché et les échecs en matière de politique ont conduit les secteurs public et privé à sous-investir dans les mesures de protection de l’environnement (traitement des eaux usées, protection des habitats côtiers…) et à surinvestir dans des activités préjudiciables à l’environnement marin (surpêche, agriculture intensive à base d’intrants chimiques…).

Faire de la gestion durable des océans une réalité

Ces dernières années, le PNUD et le FEM ont réussi à élaborer un ensemble d’outils qui se sont révélés particulièrement efficaces pour la mise en place d’un cadre politique permettant d’encourager les investissements en faveur de la restauration et de la protection de l’environnement marin.

« Nous disposons désormais d’outils efficaces pour identifier et rectifier les défaillances du marchés et des politiques » a indiqué Mme Naoko Ishii, directrice et présidente du FEM.

S’appuyant sur 20 années d’expérience du PNUD et du FEM dans le domaine de la protection des océans, le rapport en calcule les coûts et les impacts. Il explique comment les décideurs peuvent faire de la gestion durable des océans une réalité. En effet, le rapport démontre, preuves à l’appui, qu’un modeste investissement public peut renforcer considérablement les outils éprouvés de planification et d’élaboration de politiques en faveur des océans, et créer un effet de levier pour stimuler les flux financiers, transformer les marchés qui dépendent des océans et freiner la dégradation des milieux marins.

« Notre objectif est d’aider les secteurs public et privé à mettre en place des mesures incitatives et des politiques clairement définies… Il est rassurant de savoir qu’un investissement public de près de 5 milliards de dollars sur les 10 à 20 années à venir pourrait suffire à catalyser plusieurs centaines de milliards de dollars de financement privé et public susceptibles de protéger les océans de la planète », a affirmé Mme Ishii.

 

En savoir plus

PNUD

FEM

Carbone Bleu

 

A lire

Regards sur la Terre 2011 : « Océans : la nouvelle frontière »

Aires Protégées Marines et côtières de la Galite

Protéger la biodiversité marine au Sénégal

Gérer durablement les aires marines protégées

 

A voir

Les océans en images par Yann Arthus-Bertrand 

 Planète Océan de Yann Arthus-Bertrand 

 

Classé dans : 7. Oui à un environnement durable Non classé


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*