« Repenser les villes pour demain »

Depuis 2008, 50 % de la population mondiale vit en ville, une évolution qui a entraîné la plupart du temps une urbanisation galopante et une explosion du trafic routier.

Les conséquences sont connues : taux de pollution croissant conduisant à l’asphyxie physique des villes, explosion des déchets et de la demande d'énergie, forts enjeux sur l’emploi et les conditions de vie. D'ici 2015, les zones urbanisées représenteront plus de 80 % des émissions mondiales de dioxyde de carbone (CO2). La gestion durable des relations entre développement urbain, énergie et environnement constitue donc un enjeu d'avenir capital.

Accompagner les collectivités locales pour le développement de transports collectifs propres ou moins polluants, la préservation de la biodiversité urbaine, le traitement et le recyclage des déchets font partie des trois axes principaux de l'action du Ministère des affaires étrangères et européennes et de l'Agence Française de Développement. Par exemple, pour sa première intervention au Brésil, l'Agence a choisi d’appuyer directement la municipalité de Curitiba dans le cadre d'un partenariat de long terme afin de moderniser et d'étendre le service de transports collectifs et financer la réalisation d’un corridor écologique. En Thaïlande, elle soutient la construction de logements "verts" permettant de réaliser près de 40 % d'économie d'énergie. À Konya en Turquie, elle octroie un prêt de 50 millions d’euros à la municipalité pour l’aménagement urbain de la ville, notamment la restructuration d’une ligne de tramway et le réaménagement de zones artisanales.

5 milliards

5 milliards de personnes devraient vivre en ville
à l’horizon 2030. 
Source AFD – L’AFD et le développement urbain


40 %, la part d'économie d'énergie réalisée grâce à la construction de logements "verts" en Thaïlande.
Source AFD – Rapport annuel 2008

La réponse de l'AFD

Par différents types d’actions (le désenclavement, la desserte en services essentiels, la régularisation foncière, le développement social…), les projets financés par l’AFD visent à enclencher un processus en cercle vertueux qui permet aux habitants de s’inscrire progressivement dans la vie économique et sociale de la cité.

En appui des politiques de décentralisation, le rôle de l’AFD est d’assurer le renforcement de capacité des municipalités : plus d’efficacité pour les transferts de compétences de l’Etat vers les collectivités locales, une meilleure gestion des équipements, une fiscalité locale performante, une administration financière efficace grâce notamment à une meilleure formation du personnel municipal.

La plupart des projets de développement urbain comprennent au moins une composante dont la priorité porte sur les effets environnementaux.